News

Canada 150 : des retombées économiques évidentes, selon Mariette Mulaire

2017/12/30

Source: Radio-Canada
http://ici.radio-canada.ca/nouvelle/1075689/canada-150-retombees-economiques-mariette-mulaire

Pour célébrer la fête du Canada, des centaines d’activités ont été proposées aux Manitobains et aux Winnipegois cette année. Autant de manifestations qui ont beaucoup apporté à la province et à la capitale manitobaine sur le plan économique, selon Mariette Mulaire, la présidente-directrice générale du World Trade Centre Winnipeg.

« Les retombées économiques sont évidentes, les gens ont dépensé davantage, de nouveaux emplois ont été créés, des artistes ont été embauchés, il y a eu toute sorte de retombées à cause du 150e [anniversaire de la Confédération] », assure Mariette Mulaire.

Selon elle, ce qui a rapporté le plus à la Ville de Winnipeg est sans conteste l’organisation des Jeux du Canada cet été.

« C’étaient deux semaines très pleines avec beaucoup d’activités, beaucoup de gens ont obtenu des emplois, beaucoup sont venus à Winnipeg, les hôtels ont été remplis. Pour moi, les Jeux du Canada ont été intenses et ont eu un effet important », se souvient celle qui a été la coprésidente des Jeux du Canada.

Elle mentionne également les initiatives qui ont accompagné les célébrations qui se tiennent chaque année comme le Festival du Voyageur, le Festival de Gimli et le Folk Fest.

Quant à savoir si Winnipeg a reçu le même montant que les autres villes canadiennes pour organiser ses célébrations, Mariette Mulaire répond par l’affirmative. « Nous avons eu notre part d’activité et d’investissements, nous avons eu des fêtes avec les organisations métisses, avec le 100 Noms et les groupes francophones. Quand je regarde ce qui s’est passé un peu partout, je suis fière de ce qui a été fait ici », soutient-elle.

Enfin, si 2017 a été une année chargée, Mariette Mulaire estime que 2018 se profile comme une autre année haute en couleur, du moins pour Saint-Boniface.

« Le diocèse célèbre ses 200 ans [et] les gens sont déjà regroupés pour organiser une vraie fête et faire quelque chose de spécial », assure-t-elle.