Nouvelles

Des ententes de millions de dollars mises en oeuvre après la tenue de Centrallia

2016/05/31

WINNIPEG – le 31 mai 2016 – Avant même la conclusion de Centrallia, une entreprise de Winnipeg savait déjà être à portée d’occasions d’affaires représentant des dizaines de millions de dollars grâce à la meilleure conférence de rencontres interentreprises au monde. Il ne s’agit là que d’une des histoires de réussite qui circulent au siège social du World Trade Centre Winnipeg.

« Nous entendons encore et encore que ces réunions en personne avec de vrais décideurs oeuvrant dans des entreprises réelles et légitimes aboutissent sur des ententes et des partenariats réels », a souligné Mariette Mulaire, présidente-directrice générale du WTC Winnipeg, l’organisme qui a fondé et qui organise Centrallia.

Des centaines d’entrepreneurs des quatre coins de la planète ont convergé vers Winnipeg la semaine dernière, arrivant d’aussi loin que Paris, Le Pas, Sao Paulo, les Philippines et bien d’autres endroits, pour trouver de nouveaux partenaires commerciaux par l’entremise des séances de rencontres interentreprises en personne. Durant deux jours et demi, près de 700 délégués originaires de 30 pays et transportant 23 devises différentes dans leurs portefeuilles se sont rencontrés pour présenter des offres commerciales dans une panoplie de domaines, allant des avocats aux yogourts, des pierres guérisseuses aux applications qui sauvent des vies, en passant par l’énergie solaire et la construction routière, sans oublier de splendides soutien-gorge de style parisien pour les femmes ayant subi un cancer du sein à du mobilier dernier cri pour le bureau.

Parmi ceux-ci se trouvait Todd Habicht, président-directeur général de HD-Petroleum, une entreprise qui crée des micro-raffineries (d’environ la taille d’un terrain de tennis) qui peuvent recycler les huiles usées des avions, des trains, des automobiles et des usines industrielles.

« Je me suis rendu au Ghana à plusieurs reprises au cours de trois années, mais ce n’est qu’à Centrallia, où nous avons pu nous assoir à la même table que le PDG et les directeurs d’une banque du Ghana et que deux des plus importants distributeurs de produits pétroliers du pays, que nous sommes parvenus à réaliser des avancées », a expliqué M. Habicht aujourd’hui. « Ce qui est génial, c’est qu’ils sont venus à notre rencontre ici, à Winnipeg, dans le cadre de Centrallia. Nous n’avons pas été obligés de débourser des milliers de dollars pour aller vers eux.

En comptant les réunions que nous avons tenues avec d’autres acteurs du Ghana, du Dakota du Sud et de Washington, nous pourrions avoir à notre portée des occasions d’affaires représentant des dizaines de millions de dollars », a indiqué M. Habicht.

Madame Mulaire explique que le forum de Centrallia se veut le premier « rendez-vous » pour bon nombre de dirigeants qui ont ainsi la chance de rencontrer des partenaires commerciaux potentiels face à face. Cependant, il faudra peut-être procéder à des mois de suivi et de diligence raisonnable avant d’arriver au « mariage ».

« Il s’agissait de la troisième édition internationale de Centrallia et nous avons vraiment l’impression d’avoir réussi un tour du chapeau cette fois-ci. Nous avons été plus sélectifs dans le choix des entreprises, nous sommes assurés que des PDG, des présidents et des dirigeants d’entreprise se trouvaient dans les salles de réunion et avons enclenché un dialogue important sur le rôle que le Manitoba peut jouer dans les échanges commerciaux avec le Mexique et le Grand Nord à mesure que les changements climatiques viennent modifier les occasions d’affaires dans l’Arctique. Nous savons que ces améliorations mènent sur des ententes de tous les niveaux, ce qui signifie que plus de gens créeront de nouveaux emplois au Manitoba », a-t-elle conclu.

Ce furent les occasions en Arctique qui ont interpelé Jessica Tennoff et qui se sont avérés les plus profitables pour elle. Madame Tennoff a bâti une entreprise familiale avec son mari et son fils, spécialisée dans la conception, la construction et la vente de yourtes (des larges tentes circulaires robustes et portables). Son fils Gabriel et elle sont venus de Homer, en Alaska, pour ériger leur yourte de Nomad Shelter sur le plancher de Centrallia.

« Nous avons reçu 25 commandes directement sur le plancher et notre modèle de démonstration a été acheminé à Churchill, au Manitoba, a indiqué Madame Tennoff. Cette expérience a confirmé notre prévision qu’il existe une demande pour notre produit dans le nord, ainsi que des occasions de partenariat auprès de groupes et de villes autochtones et d’entreprises de l’industrie extractive et touristique. Nous avons rencontré des gens du Canada, de l’Islande et des États-Unis qui ont compris immédiatement les usages qu’ils pourraient faire de nos yourtes. »