Articles d'intérêt

Winnipeg veut se positionner sur le marché du Nunavut

2019/07/15

Source: Radio-Canada
https://ici.radio-canada.ca/nouvelle/1221346/nunavut-manitoba-commerce-entreprise-echange
Auteur: Laïssa Pamou

Lundi, une délégation constituée des gens d’affaires et des organismes gouvernementaux effectuera un voyage à Rankin Inlet, une petite localité inuite de la péninsule de Kudlulik, au Nunavut, afin de recueillir des informations en vue d’une foire commerciale qui se tiendra du 23 au 25 septembre.

Ce voyage est organisé dans le cadre d’une plus grande stratégie entre les organismes de développement du Nord et le World Trade Centre Winnipeg, visant à trouver des opportunités d’affaire pour les entreprises manitobaines qui pourraient avoir des partenariats privilégiés.

Selon la présidente-directrice générale du World Trade Centre Winnipeg, Mariette Mulaire, les conditions actuelles sont propices au développement d’échanges commerciaux. « Le chemin de fer vers Churchill est fonctionnel, dit-elle. Pendant longtemps nous avons été handicapés par la fermeture de ce chemin de fer, car les produits se rendaient difficilement au Nunavut », explique-t-elle.

En 2017, les inondations du printemps avaient endommagé les voies ferrées et coupé net le seul lien terrestre entre la ville de Churchill et le sud du Manitoba.

Pendant cette période d’isolation, Mme Mulaire affirme que les autres provinces comme le Québec se sont fait une place dans le marché du Grand Nord. « Par exemple, le Nunavut se fait servir par le Québec », dit-elle.

Le Nord est un marché de plus en plus important pour l’ensemble du pays, explique Mme Mulaire.

« L’avenir c’est dans le Nord, dit-elle, les avions qui y vont passent par nous à Winnipeg. Alors il est important qu’on profite de ce positionnement que nous avons. »
Mariette Mulaire, présidente-directrice générale du World Trade Centre Winnipeg

Avec la présence des nouveaux fournisseurs dans le Nord, les entreprises manitobaines doivent faire leurs preuves auprès des consommateurs pour redevenir le partenaire d’antan. « Les gens se sont habitués à une nouvelle façon de se faire servir, dit-elle, et ça prendra du temps. »

Un partenariat gagnant-gagnant

La présidente-directrice générale du World Trade Centre Winnipeg pense qu’il est faux de croire que les relations commerciales entre le nord et le sud du Manitoba ne profitent qu’à une partie.

Elle précise que le programme établi jusqu’à présent est fait avec les organismes de développement du Nunavut.

« Si on pense au Musée des beaux-arts de Winnipeg et son centre d’art Inuit, c’est un grand un projet qui profitera beaucoup aux Inuit », dit-elle.

L’année prochaine, le Musée des beaux-arts de Winnipeg ouvrira son centre d’art inuit, construit au coût de 65 millions de dollars. Il représentera la plus grande collection d’art inuit du monde. Selon Mme Mulaire, la visibilité qu’offrira ce centre aux communautés de Nord est remarquable.

Elle ajoute que les entrepreneurs du Nord étaient à Winnipeg au mois de février pour présenter aussi leurs produits et services. « C’est un échange gagnant-gagnant, explique-t-elle, ce qu’ils ont à offrir est important ».

« Il y a les mines qui sont importantes, le tourisme, tout ce qui découle de l’art et la culture inuite, qui représentent des marchés porteurs.»
Mariette Mulaire, présidente-directrice générale du World Trade Centre Winnipeg

La visite de la délégation mettra un accent particulier sur la connaissance et la compréhension du marché au Nunavut.

«  On a besoin de comprendre leur réalité, et eux la nôtre. On va insister sur tout ce qui concerne la sécurité de la nourriture, la pêche, et les arts », explique Mme Mulaire.

Avec des informations de Julien Sahuquillo